Bloody week-end 2017 (partie 4)

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coups de cœur, le chapitre final !

Voilà je termine ma série d’articles sur les stand coups de cœur du Festival Bloody week-end 2017. J’ai un peu moins discuté avec ces exposants alors il y aura moins de texte et de photos mais du coup, je peux vous présenter plus de personnes. N’hésitez pas à aller voir leur travail et à commenter cet article pour donner votre avis. Qu’est ce qui vous plaît ? Qu’est-ce qui vous intéresse ? Des questions ?

N’hésitez surtout pas à aller voir le travail de toutes ces personnes et de les commenter un maximum. On ne le dit pas souvent, mais les retours (positifs ou négatifs) sont ultra importants pour la progression et la motivation.

Carotide

Illustrations, Tatouages

Son stand était tout pile juste derrière le notre. Il était clairement l’un des mieux décorés du salon avec ces gros paravents en bois (qui nous on bien sauvés merci à vous… Car on nous a piqué notre grille :-/ ). Très gentille, talentueuse, chaque conversation a été plus qu’agréable. Quant à son art, il parle de lui même.

Allez voir son travail sur son facebook, instagram et tumblr : ça vaut clairement le coup d’œil.

Elise Poinsenot 

Body Art, Peinture

Encore quelqu’un de très gentil (on vous à dit que l’ambiance au Bloody week-end est très chaleureuse) qui faisait de la peinture sur toile mais aussi de la peinture sur corps. Son travail est très soigné et original. Son art mélange des couleurs assez chatoyantes avec des compositions florales et des choses un peu plus “macabres” comme des crânes ou des visages humains. Des compositions très intéressantes visuellement.

Ciné Figurines

Personne très sympathique et passionnée qui réalise et peint des figurines magnifiques et avec des angles originaux issues de la pop-culture. Il y avait notamment un Calimero version Punisher très bien foutu.

Mad Art Factory 

Customisation, Peinture

De la customisation d’outils et de meubles sur des thèmes cinématographiques ! J’adore le bureau d’écolier Terminator.  C’est superbe, je verrais bien la scie “the thing” accrochée dans mon salon.

Grim Fantasy 

Travail du latex

De la fabrication de jouets, accessoires, décorations, cosplay, masques, marionnettes, accessoires de GN et armes en latex. Il avait un superbe costume de Bobbajo de Star Wars (qu’on peut voir derrière lui), il devait être sur les genoux (littéralement) et l’intérieur était refroidi avec des ventilateurs de pc.

Estelle Wankiewicz

Body Art

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de prendre en photo la créatrice devant son stand (pour ma défense à chaque fois elle était en vadrouille). Mais cette bodypainteuse de talent m’a fait parvenir quelques photos pour compenser. Du très beau travail encore une fois ! Nous avons été aussi ravis de rencontrer sa fille, Moïra, jeune modèle photo dynamique qui nous a souvent tenue compagnie lors du salon.

The End

le rat et l'ours

Studio de graphisme

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site internetlaughing

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

The Vanishing of Ethan Carter

Ma critique de the Vanishing of Ethan Carter.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Notre aventure au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre aventure en tant qu’exposant au bloody week-end 2017.

Lire plus

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Mon top 3 des jeux-vdéos de 2016.

Lire plus

Flop 3 Cinéma 2016

Mon flop 3 des films de 2016.

Lire plus

Top 3 Cinéma 2016

Mon top 3 des films de 2016.

Lire plus

Ouverture des provinces du sable

Ouverture de mon blog. Sommaire de ce qu’il contient.

Lire plus

The Vanishing of Ethan Carter

The Vanishing of Ethan Carter

“Ce jeu est une expérience narrative qui ne vous prendra pas par la main”

Le début de The Vanishing of Ethan Carter

Couverture de the vanishing of ethan carter par the astronautsJ’ai lu pas mal de choses concernant ce jeu. Des choses pas totalement dénuées de sens mais qui passent un peu à coté des vrais intérêts et but du jeu.

Pourtant le premier “avertissement” ou les premières lignes de texte que l’on peut lire lorsqu’on appuie sur “commencer une partie” est plutôt clair et simple à comprendre. “- Ce jeu est une expérience narrative qui ne vous prendra pas par la main.”

Comme à la vue dans son magnifique teaser/trailler, ce jeu n’est pas forcément un jeu comme un autre. Ceci se vérifiera plusieurs fois lors de notre escapade.

“The vanishing of Ethan Carter” est une expérience narrative. On le remarque dès les premiers instants avec la voix off du personnage que l’on incarne, qui nous explique sa vision des choses concernant l’affaire et ceci tout au long du jeu.

Ce jeu est une expérience mais pas forcement une expérience réussie pour tout le monde comme en témoigne les nombreuses remarques  de ceux qui sont passés totalement à coté de l’œuvre. De mon point de vue, c’est une expérience belle et unique dans le milieu vidéo ludique. Le jeu fait 3-4h et certains scanderont : “c’est trop court”. N’oublions pas une chose : Des films sont bien plus courts que ça et ont été capables de provoquer des émotions et de raconter des histoires géniales. Des nouvelles, des BD, des comics et des mangas peuvent se terminer en moins de temps également. Soyons honnêtes, préférez-vous jouer pendant 15 heures à un jeu dont le propos ne se renouvelle que trop rarement ? Ou plutôt jouer 3-4 bonnes heures où l’on ne s’est pas ennuyé et on a profiter vraiment de quelque chose d’assez unique ?

Screenshot de the vanishing of Ethan Carter par the astronauts

Les textures du jeu ont été prises à partir de vraies photographies.

L’autre reproche que l’on fait souvent à ce titre concerne ses énigmes, pour certains, trop compliquées ou dures à comprendre immédiatement (nos amis les tutoriels qui nous tiennent par la main ?). Pour d’autres trop simples et pour d’autres encore on pourrait passer à coté de certaines trop facilement. Sachant que le gameplay se résume grossièrement à marcher 85% du temps (si pas plus), je me demande comment on ne peut pas saisir assez rapidement que le jeu fait la part belle à l’exploration. La contemplation, l’observation, et finalement à écouter une histoire… Oui les énigmes ne sont pas forcément compliquées et ne sont pas non plus simples à saisir en 2 secondes pour ceux qui sont pressés de terminer le jeu le plus rapidement possible (pour aller se plaindre ensuite qu’il est trop court ?).

Non, ce jeu, est fait pour qu’on prenne son temps, qu’on observe l’environnement magnifique teinté d’une certaine mélancolie et surtout d’accepter qu’on n’est pas là pour délivrer une performance, l’étendue de ses talents incroyables de réflexions ou de sa rapidité. Les énigmes sont accessibles pour ceux qui prendraient le temps d’en saisir un minimum les mécanismes relativement bien expliqués lors des 2 premières heures, mais non le jeu refusera de nous prendre par la main pour nous expliquer sur quel bouton appuyer à quel moment. De cette façon on découvrira ses “capacités” en même temps que le personnage que l’on incarne. Ceci pour des raisons scénaristiques que l’ont découvrira plus tard avec plaisir. Si l’on passait à coté de certaines énigmes, on ne serait pas pénalisé et on nous expliquerait ce que l’on a manqué, mais cette très douce “punition” ne risque pas de se produire si on est un minimum observateur et attentif.

Maintenant, parlons des graphismes, car dur de ne pas en parler vu la beauté du titre. Mais oublions l’aspect technique complètement fou et incontestable du titre. On va plutôt regarder les graphismes sous le prisme de sa direction artistique. On va la décrire de cette manière : La campagne dans les années 70, un lever de soleil étrange, des paysages et des bâtisses vides de toute vie, une forêt gorgée de vent, un barrage immense et une atmosphère mystérieuse et intrigante, pas forcément hostile mais pas forcément rassurant, avec un jeu de lumière magnidique qui vient appuyer le tout en fonction des événements. Par exemple des teintes chaudes pour un “monde”, des teintes froides pour un autre.

Screenshot de the vanishing of Ethan Carter par the astronauts

Les énigmes du jeux nous demande de reconstituer des éléments du passé.

La direction artistique est à l’image de l’ensemble du titre, extrêmement bien soignée et aboutie.

Concernant l’aspect sonore, les musiques sont belles, originales et s’adaptent parfaitement aux situations. Les sons sont justes, font mouches et renforcent d’avantage l’immersion.

L’interface est d’ailleurs totalement invisible et très discrète toujours au service de cette immersion.

Maintenant parlons du vrai intérêt du titre : Ce n’est pas ses graphismes incroyables, ce n’est pas son gameplay relativement simple, ce n’est pas ses énigmes. Non, tous ces points sont au service de cette fameuse immersion, d’une super histoire ou comme averti dès le départ : de son expérience narrative.

C’est quand on décide de se laisser porter par celle-ci que le jeu brille de maturité, d’intelligence et d’originalité.

Le jeu étant immersif au possible. L’histoire étant incroyablement bien écrite et bourrée de détails intéressants, pleines de métaphores et de références littéraires. Le jeu est d’une incroyable cohérence tout du long. La fin explique beaucoup de choses et elle est tout simplement géniale.

Screenshot de the vanishing of Ethan Carter par the astronauts

Ce décor n’est pas incroyable ?

Qu’est ce donc que Ethan Carter ? Un jeu que vous devrez jouez en vous disant que vous avez du temps devant vous, que vous ne devez pas vous presser, vous devez vous laisser emporter par son histoire. Un jeu qui nous propose une expérience narrative inédite, relativement bien construite, bien écrite et soignée du début à la fin.

Par pitié ! Ne lancez pas ce jeu en vous disant “bon alors je vais résoudre ces énigmes car je suis trop fort” ou “je vais voir combien de temps de jeu dure”. Vous ne faites pas ça en lisant un bon livre, ou en regardant un bon film. Pourquoi le ferriez-vous avec un jeu qui vous averti dès le début qu’il n’est pas fait pour ça ? C’est pas la quantité qui est important, ni si vous êtes le plus fort du monde, ce qui est important c’est cette histoire qu’on nous raconte. Concentrons nous donc dessus. Alors, vous ne le regretterez pas une seule seconde.

Certains diront que ce n’est pas un jeu. Mais je pense que c’est le cas, car on s’amuse, on tire une satisfaction à comprendre les mystères qui régissent le monde dans lequel on est plongé. Ce n’est pas un jeu à challenge, mais un jeu à histoire. Il en manque beaucoup trop, alors je le conseil vivement à toutes personnes qui voudraient s’essayer à quelque chose de différent, d’assez unique et qui nous plonge dans une narration sublimée par le l’interactivité du jeux vidéo de manière très maline.

Si vous n’avez pas envie d’un tel jeu, “chacun ses goûts” et c’est normal. Mais ne vous attendez pas à lancer un FPS, un point & click comme beaucoup d’autres. “The vanishing of Ethan Carter” est tellement plus que cela. Il mérite qu’on prenne ses petites heures et qu’on les savoure comme un délicieux met. Non qu’on avale tout rond comme beaucoup de productions qui n’ont que très peu de saveurs au final.

  • Graphismes 100%
  • Ambiance / Histoire 100%
  • Gameplay 90%

Et vous ? Vous aimez les expériences narratives ?

le rat et l'ours

Studio de graphisme

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site internetlaughing

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Notre aventure au bloody week-end 2017.

Read More

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Read More

Flop 3 Cinéma 2016

Mon flop 3 des films de 2016.

Read More

Top 3 Cinéma 2016

Mon top 3 des films de 2016.

Read More

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Read More

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Mon top 3 des jeux-vdéos de 2016.

Read More

Ouverture des provinces du sable

Ouverture de mon blog. Sommaire de ce qu’il contient.

Read More

The Vanishing of Ethan Carter

Ma critique de the Vanishing of Ethan Carter.

Read More

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre aventure en tant qu’exposant au bloody week-end 2017.

Read More

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur le retour de la vengeance !

Je profite donc de la rentrée et de notre inscription pour le bloody week-end 2018 dont voici la superbe affiche, pour continuer de parler de mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

L’affiche créée par le très talentueux Melvin Zed du bloody week-end fait d’ailleurs l’objet d’un jeu : À celui qui retrouvera toutes les références de l’affiche. Nous en avons trouvé 18 sur 20. Les deux derniers nous agaçent pas mal !

Mais revenons dans le passé Marty ! Voici donc la suite de mes exposants coup de coeur ! Oui même si l’édition 2017 est assez loin derrière nous, les exposants qui y étaient sont toujours bien présents !

N’hésitez surtout pas à aller voir le travail de toutes ces personnes et de les commenter un maximum. On ne le dit pas souvent, mais les retours (positifs ou négatifs) sont ultra importants pour la progression et la motivation.

Nan Massobrio (NMPM)

Caizongs

Site internet : http://www.nmpmart.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/nmpmart
Instagram : https://www.instagram.com/nan_nmpm/

Oui j’avais dit que je parlerais un peu plus du travail de Nan Massobrio dans mon article précédent. Donc effectivement ils travaillent à 4 mains , ce qui me rappel un autre couple ;-).

Le travail de Nan consiste donc à revisiter ce qui s’appelle les Caizongs ce sont des structures décoratives traditionnelles Chinoises faites de papiers pliés et de fils à coudre. Ces sculptures / structures sont donc revues à la sauce pop art. Ce qui est intéressant c’est que ça fait un écho assez amusant avec le pixel art ou même tout ce qui est perles à repasser, sauf que ici c’est totalement unique et original sans parler du fait que ça rejoint un art traditionnel.

“Les Caizongs sont des ornements traditionnels Chinois très colorés faits de papier et de laine. Leur origine remonte à plus de 1700 ans. On les accrochait tels des mobiles dans les maisons lors de la fête des « Bateaux dragons ». Cette fête, ayant lieu suivant les années fin mai ou début juin, annonce l’arrivée des grandes chaleurs et les Caizongs, selon la croyance, permettaient de porter bonheur aux habitants de la maison et d’éloigner épidémies et mauvais esprits. La forme particulière s’inspire des ZongZis, des boulettes de riz, salées ou sucrées, enveloppées dans des feuilles de bambous, que l’on mange durant la fête. Selon la légende, un poète très respecté se serait suicidé dans un lac pour des raisons politiques et, son corps n’ayant pas été retrouvé, les gens avaient pris l’habitude de nourrir les poissons de Zongzis afin qu’ils ne s’en prennent pas au cadavre. De la même manière que les ZongZis tenaient les poissons à l’écart du poète, les CaiZongs, par leur forme et leur couleurs font fuir les démons et autres entités malfaisantes. La technique de confection était, jusque dans les années 80 en tous cas, enseignée dans les petites écoles en travaux manuels. Aujourd’hui, cette tradition a plutôt tendance à sombrer dans l’oubli, d’où notre envie de la réinterpréter dans des pièces contemporaines.”

Lilite Création ( Delphine Paupe )

Sculptures, Figurines

Ses sculptures, réalisations, reproductions, diorama, objets… sont tout simplement impressionants… Impossible de passer devant le stand sans s’arrêter et avoir un sourire. Elle fait des réalisations à la commande.

Elle à récement fait une reproduction incroyable (comme tout ce qu’elle fait) du jeu de société jumanji. 

La star de son stand était quand même son Gizmo plus vrai que nature qui se met à chanter et bouger quand on tape des main : Ça fait toujours sont petit effet. N’hesitez donc pas à aller voir son superbe travail !

H. Créateur de monstres

Maquilleur en effets spéciaux / Vente de Prothèses

Site Web : https://www.hcm-fx.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/HCreateurDeMonstres

Un passionné de cinéma qui propose des prothèses à des prix très abordables. Son travail est saisissant de réalisme. Il est diplomé de l’école de maquillage et effets spéciaux Métamorphose. Nous avons pas mal sympathisés avec lui. Il s’est montré très agréable et gentil. Sur son stand, il avait créé un oeuf d’Alien avec un mécanisme qui permettait même de l’ouvrir. Il vendait également des petits carnets Necronomicon version Evil Dead. Si vous avez besoin de maquillage, de moules, de prothèses de qualité professionnelle, vous savez qui contacter !    

La suite, au prochaine épisode ! To be continued…

le rat et l'ours

Studio de graphisme

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site internetlaughing

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

The Vanishing of Ethan Carter

Ma critique de the Vanishing of Ethan Carter.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Notre aventure au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre aventure en tant qu’exposant au bloody week-end 2017.

Lire plus

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Mon top 3 des jeux-vdéos de 2016.

Lire plus

Flop 3 Cinéma 2016

Mon flop 3 des films de 2016.

Lire plus

Top 3 Cinéma 2016

Mon top 3 des films de 2016.

Lire plus

Ouverture des provinces du sable

Ouverture de mon blog. Sommaire de ce qu’il contient.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Mes exposants coup de cœur.

La suite de mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

N’hésitez surtout pas à aller voir le travail de toutes ces personnes et de les commenter un maximum. On ne le dit pas souvent, mais les retours (positifs ou négatifs) sont ultra importants pour la progression et la motivation.

 

NMPM’s Video Store

Peintures, sculptures et assemblages

Site internet : http://www.nmpmart.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/nmpmvhsart
Instagram : https://www.instagram.com/patrick_nmpm/
Boutique : https://www.alittlemarket.com/boutique/nmpm_video_store-2923224.html

Voici sans doute l’un de mes stands préférés du salon. J’ai plusieurs raisons à cela. Déjà car j’adore l’idée ! Non mais c’est vrai, recycler des VHS de films cultes pour en faire des tableaux. C’est une idée géniale, dépose un brevet si tu veux mon avis, ah ah ! Ensuite l’exécution superbe (techniquement irréprochable) et le style propre à l’auteur. Il y a une vraie personnalité qui s’en dégage. Chaque film est visité à travers la vision de l’artiste : Ce n’est pas seulement un copié collé. Une autre raison à ça, malgré le fait que je n’ai malheureusement pas pu passer trop de temps en leur compagnie (m’occuper de notre stand et de tout ce qu’il impliquait me prenait beaucoup de place), on peut sentir que Patrick Massobrio et Nan Massobrio ( j’en reparlerais dans la partie 3 ) sont un couple de gens tout à fait adorables. Ils ont été très gentils (et le sont toujours d’ailleurs). Et non ils ne m’ont pas achetés pour que je le sois en retour car je suis jamais gentil déjà (muahaha), je dis ce que je pense.  Vous pourrez noter qu’un Mignonstre se cache dans dans les photos (à vous de le retrouver, en commentaire).

“Comme beaucoup de personnes ayant grandi dans les années 80/90, notre culture cinéma s’est surtout forgée au rythme des cassettes louées dans les vidéo-clubs. Les jaquettes toutes plus attrayantes les unes que les autres, les discussions avec des gérants passionnés et le plaisir de traquer certains films rares sont à jamais ancrés dans nos mémoires. Aujourd’hui, les nouveaux supports comme le Blu-Ray et le DVD (ne me parlez pas de VOD), ont rendu nombres de VHS obsolètes, bien qu’il reste encore des pépites à ce jour uniquement éditées sur ce format. Cependant, ces VHS s’avéraient pour nous bien trop porteuses de souvenirs pour s’en défaire sans état d’âme. C’est ainsi que nous est venue l’idée de les transformer en personnages, originaux ou inspirés des films cultes découverts à travers ce support. Ce projet, qui continue d’évoluer et de se diversifier, est avant tout pensé comme un hommage aux Vidéo-Clubs et à ceux qui continuent à les faire vivre. Nous espérons que nos « têtes de cassette » raviveront chez ceux qui les découvrent de beaux souvenirs de jeunesse et de cinéma.”

– NMPM

Jean Linnhoff

Peintures, Graffitis et Illustrations

Site internet : http://jeanlinnhoff.com

Un autre de nos voisins. Le très talentueux Jean Linnhof, qui a lui aussi été très sympathique tout le long du bloody week-end.

J’ai été “faible” car je lui ai pris une magnifique illustration de skaven. Ses influences sont multiples et je laisserai surtout ses œuvres parler pour lui. Non non ce n’est pas par facilité d’écriture que je fais ça, je peux être très bavard, mais pour certains travaux pas besoin de parler : un beau dessin vaut mieux qu’un long discours.

Par ailleurs, on pouvait le voir travailler sur ses toiles en direct (comme notre voisine Maud Lallemand). Ce qui a été très plaisant et instructif de le voir travailler les ombres et lumières. Le crâne derrière lui sur les photos a été fait durant le salon, et je le trouve sacrément rapide pour un tel résultat.

La suite, au prochaine épisode ! To be continued…

le rat et l'ours

Studio de graphisme

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site internetlaughing

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

The Vanishing of Ethan Carter

Ma critique de the Vanishing of Ethan Carter.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Notre aventure au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre aventure en tant qu’exposant au bloody week-end 2017.

Lire plus

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Mon top 3 des jeux-vdéos de 2016.

Lire plus

Flop 3 Cinéma 2016

Mon flop 3 des films de 2016.

Lire plus

Top 3 Cinéma 2016

Mon top 3 des films de 2016.

Lire plus

Ouverture des provinces du sable

Ouverture de mon blog. Sommaire de ce qu’il contient.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre premier stand et mes exposants coup de cœur.

« L’année prochaine nous y seront, mais en tant qu’exposants »

Le rat et l’ours

Cette phrase avait été lancée dans la voiture en retour du bloody week-end 2016. Puis nous nous sommes inscrits et nous avons commencé à préparer notre stand. Ce fut un grande avancée pour ma part. Etant un petit rat assez timide, ce n’était pas rien. Puis le week-end a eu lieu. Ce fut un énorme plaisir. Les retours très positifs des gens sur notre travail nous on fait chaud au coeur. Ce fut une assez grosse réussite, pour nous. On n’y croyait pas. Mais ce fut aussi une réussite sur le plan humain, car nous avons rencontré plein de personnes adorables, intéressantes et talentueuses. Nous avons beaucoup sympathisé avec les autres exposants du salon et j’ai eu l’idée de faire ce présent article pour parler de tout ces gens que nous avons croisé. C’était un gros plaisir de vous voir et de parler avec vous tous. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de parler avec tout le monde. Mais nous nous verrons certainement l’année prochaine car nous renouvellerons avec grand plaisir. Merci à tous d’avoir été là et de nous avoir consacrés un peu de temps.

N’hésitez surtout pas à aller voir le travail de toutes ces personnes et de les commenter un maximum, on ne le dit pas souvent, mais les retours (positifs ou négatifs) sont ultra important pour la progression et la motivation.

Ripley-Ridick

Sculptures

Blog : http://ripley-riddick.blogspot.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/Ripley.Riddick

Forum de l’association : http://www.papercraft-passion.com

On commence avec nos très proches voisins. L’adorable couple passionnés de science fiction qui réalise des sculptures incroyables faites avec divers matériaux comme du papier (oui oui je vous assure !), des kits résines et vinyles. Par exemple le Battle Droid de Star Wars que vous pouvez voir en photo est fait d’une base de papier et ensuite il est résiné et fibré pour plus de solidité. L’association papercraft passion (dont Ripley est la fondatrice) comportant plusieurs membres, c’est une transition parfaite pour parler du prochain exposant qui était au même stand.

Le Temple d’Anubis

Cosplayer

Page Facebook : https://www.facebook.com/Temple.d.Anubis
Sur le forum papercraft passion : Tutoriel complet de la création du cosplay

Voici un passionné de Warhammer 40K qui est aller très loin dans son cosplay du God emperor of mankind (voir illustration). Environ 1200 heures pour ce super travail.
L’armure est faite sur une base en mousse, qui à été rigidifiée avec un gelcoat anti impact (pour la petite histoire la couche est trop mince et du coup elle est cassante…). Les décorations de l’armure on été faites avec pas mal de techniques différentes : Des éléments en worbla, ets d’autres sculptés en pâte à modeler qui durcit à l’air libre.
Contrairement à son apparence elle est relativement légère. les pièces les plus lourdes sont les rehausses qui sont dans les bottes. elles sont faites en bois pour lester l’armure quand elle est sur son mannequin. Elle mesure 2,80 mètres du sol jusqu’aux pointes de l’aigle qui surplombe la tête.

Maud Lallemand

Artiste peintre

Page Facebook : https://www.facebook.com/Maud-Lallemand-338197622966378/

Voici notre très gentille voisine d’en face. Elle tenait également son premier stand et nous a fait une démonstration en direct. Sa peinture figurative et abstraite, toujours vive de couleurs et de sentiments, s’articule autour de bulles qui se métamorphosent à l’infini pour crier ses émotions, ses joies et ses souffrances, comme celles de celui qui la regarde.

La suite, au prochaine épisode ! To be continued…

le rat et l'ours

Studio de graphisme

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site internetlaughing

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

The Vanishing of Ethan Carter

Ma critique de the Vanishing of Ethan Carter.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Notre aventure au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre aventure en tant qu’exposant au bloody week-end 2017.

Lire plus

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Mon top 3 des jeux-vdéos de 2016.

Lire plus

Flop 3 Cinéma 2016

Mon flop 3 des films de 2016.

Lire plus

Top 3 Cinéma 2016

Mon top 3 des films de 2016.

Lire plus

Ouverture des provinces du sable

Ouverture de mon blog. Sommaire de ce qu’il contient.

Lire plus

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Top 3 Jeux-vidéos 2016

« In time, you will know the tragic extent of my failings »

Darkest Dungeon

Cette année j’ai pas vraiment eu le temps, la console, ni même l’envie de jouer à des “gros” jeux. Vous savez ceux qui font une cinquantaine d’heures de durée de vie ? Ceux avec des graphismes à la pointe et dont tout le monde va parler. Doom, Battlefield 1, uncharted 4, The last gardian ou encore Final fantasy XV. Bon déjà je n’ai pas de ps4. Ensuite j’aime de plus en plus jouer à des jeux qui vont pas me demander trop d’investissement et/ou de temps.

Du coup ça me permet de vous parler de plus “petits” jeux, mais qui restent parfois supérieurs aux niveaux des idées, des ambitions ou peut-être avec un peu plus d’originalité. Ces jeux peuvent vous proposer des expériences différentes, voire rafraichissantes, de ce que les grosses productions vous habituent.

Numéro 1

Inside

Si vous avez aimez Limbo, voici le dernier venu de ses créateurs. C’est superbement animé, c’est beau, c’est sombre et ça ne parle pas.
Alors c’est très mystérieux et avec une ambiance oppressante sans pareil, les contrôles sont d’une simplicité enfantine et le scénario ne parle qu’à travers les événements que vous serrez amenés a vivre. C’est très symbolique et sujet a une libre interprétation. La fin vaut vraiment le détour et les “sensations” sont superbement “ressenties”.  L’ambiance sonore est assez incroyable. Ce qui est sûr, c’est que c’est pas un jeu qui ne plaira pas à tout le monde. Si vous voulez vous faire un jeu de plateforme / réflexion original, je vous le recommande chaudement. Ce n’est pas le meilleur jeu du monde, mais il vaut le détour.

Numéro 2

Darkest Dungeon

On reste dans une ambiance sombre, mais on y rajoute du désespoir, de la maladie, des donjons inhospitaliers, une trame Lovecraftienne, des aventuriers qui deviennent fous, un narrateur bavard ( trop ? ) et des blessures qui suintes le sang ou le poison. Bref on part clairement dans sur un jeu qui montre le coté sale de la vie d’un explorateur de donjon. Oui se faire cracher dessus par des monstres visqueux et dangereux, traîner dans l’obscurité, le froid et marcher dans des pièges ce n’est vraiment pas une activité saine pour l’esprit. Le gameplay du jeu est épuré mais très stratégique durant les combats. En dehors il faudra faire attention le plus possible à ses groupes d’aventuriers, les soigner physiquement mais surtout moralement. C’est que ces pauvres héros ont tendance à très vite mourir ou à devenir totalement hors de contrôle, faute d’assez de points de santé mental. Une partie se lance vite et une petite exploration dure de 30-40 min.

Numéro 3

Pony Island

Après toute cette noirceur, que diriez vous d’un petit runner tout mignon avec des poney ̨͙̄ͣ̇̀ͣ͌licornes ? Hum, en fait je pense que j’ai un problème de texte ici. Est-ce que vous êtes encore là ? Il fait noir ici ? Le code de cette page veut m’aspirer dans une dimension infernal ! A l’aide ! Je dois pouvoir m’en sortir en piratant les fonctions primaires de ce D̼ͅé̘̝̳͓̳m̞͇̬̞̥o͔̘͕̲̖n͇̤̲͙̯̣̣͚ possesseur de machine. ̦̫̗̜̳̜͕ͅͅͅS͕̼͍͍̩̖̳͚̙̜͔̥͔͎o̭͍̰͎͕̗̭͎̣̺̗u̖̞̟͙̦̬̠̝̦̝̺̘̝̹͓ͅh̻̺͈̲̜̟ḁ̯̠̩i̟̟͕̮̜͕̳͉̩̜̙̪ͅt̤̻͔̫̜̙͓̮̞͔̲̤̦e̙̩̻̤̪̻̫̞z̺̹̪̞̣̗̠ ̹͍͇͔m̖̠̟̻͇͇͔̻̭̫̺̱̰̙̺̺̲ͅo̟͍̖͓̝͈̬͎̺̤̼͓i͎̝̪̟͔̠̩̜̣̜̳̞̝͖͙͕̖ ͍̱̗̩̯̣̦̟̳͈͓͇̞͍ͅb͕̫̱̼͍̮̤̬̜̭͎̩̤͔̘͈͎o̭̞̲͎̜͙̖͍̝n̰͎͍̩n͎̙͇̞̤͇̮̱̞̗̬e̙͎͉͈̭̫̘̪͈̯̤ ͙̪̥̦̻͙͙̞c͔̻̟̙̯̙͍̩͚̜̙͓h͇̣͚̭͖̠̮̤̗̻͉̝̪͍̼a͕͍̭̞͚̭̣͕͉͚̻͕͕̱̝̬͈n̻̟̞̲̫̞̜͎̺̲̰̝͔̤̻̳͓c̗̙̻͖̱ͅͅe̱̤͍̟͕͖͍̝̣͓̥̜̤͔͓͔̪̜ ̫̞͍̪̺̹!̰̪͎̟̯̗̩̫̱͍̘̦̟̘̥̼ͅ

Et vous ? Quels Jeux-vidéos avez vous aimés en 2016 ?

le rat et l'ours

Studio de graphisme

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site internetlaughing

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Ouverture des provinces du sable

Ouverture de mon blog. Sommaire de ce qu’il contient.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 1)

Notre aventure en tant qu’exposant au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 2)

Notre aventure au bloody week-end 2017.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 3)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

Top 3 Jeux-vidéos 2016

Mon top 3 des jeux-vdéos de 2016.

Lire plus

Bloody week-end 2017 (partie 4)

Mes exposants coup de cœur au bloody week-end 2017.

Lire plus

Flop 3 Cinéma 2016

Mon flop 3 des films de 2016.

Lire plus

Top 3 Cinéma 2016

Mon top 3 des films de 2016.

Lire plus

The Vanishing of Ethan Carter

Ma critique de the Vanishing of Ethan Carter.

Lire plus